Audit technique : amélioration des performances d'une imprimante AXIOHM Asteron (2017-2018)

  • Accueil
  • Réalisations
  • Audit technique : amélioration des performances d'une imprimante AXIOHM Asteron (2017-2018)
Audit technique : amélioration des performances d'une imprimante AXIOHM Asteron (2017-2018)

Audit technique : amélioration des performances d'une imprimante AXIOHM Asteron (2017-2018)

DEMANDE D’NFORMATION

Problématique

Notre client spécialisé dans l'instrumentation médicale avait intégré dans un de ses automates une imprimante ASTERON, afin d'éditer un rapport destiné à assurer la traçabilité de la qualité du traitement dont le robot assurait la réalisation.

Cependant, différents incidents aléatoires et non systématiques étaient apparus à fréquence élevée, sans que notre client ne parvienne à en déterminer la cause précise. On observait notamment :

- une perte aléatoire de la connexion USB entre l'imprimante et l'automate de pilotage duquel elle recevait ses instructions d'impression;
- l'apparition sur l'automate de pilotage interne du robot d'un message d'erreur indiquant une perte de visibilité de l'imprimante sur son port;
- la nécessité dans ce cas de couper l'alimentation générale de l'automate afin de rétablir un fonctionnement normal de l'ensemble des composants du robot.

Le robot associait des composants alimentés en 220 V (notamment des électrovannes) avec d'autres alimentés en 24 V, parmi lesquels l'imprimante AXIOHM Asteron 5351, l'ensemble des composants reposant sur une alimentation unique.

Etant donné que les dysfonctionnements se manifestaient au niveau de l'imprimante, il était demandé à PII d'éliminer ces pannes aléatoires qui étaient apparemment imputables au matériel AXIOHM.

Solution PII

PII a conduit avec le constructeur une triple démarche :

- dans un premier temps, des tests d'impression très extensifs ont été conduits en laboratoire chez PII sur le sous ensemble [ automate de pilotage + imprimante] afin de reproduire la perte de connexion observée par notre client; après plusieurs milliers de cycles d'impression, les incidents relevés par le client n'ont pu être constatés que lors du débranchement physique du câble USB; or cette éventualité était à exclure dans le cas du fonctionnement normal automatique du robot;
- dans un deuxième temps, le laboratoire de développement technique d'AXIOHM a procédé à des tests identiques en monitorant l'imprimante au moyen de matériels d'audit plus sophistiqués que ceux de PII, en constatant l'absence de production de la panne que les techniciens de PII avaient eux-mêmes observée, en dehors du débranchement physique du câble de connexion données ;
- dans un troisième temps, PII a fait tester par le client les conditions de restauration de la connexion avec l'imprimante par un PC extérieur au robot, une fois la connexion préalablement interrompue dans le cadre de la survenance de l'erreur signalée sur le robot; ceci a permis de constater qu'une alimentation spécifique de l'imprimante (autonome du reste des composants du robot) conduisait à rétablir un fonctionnement normal durable de l'imprimante via une connexion RS232 dont le fonctionnement simultané à celui d'une connexion USB était possible (et permettait de passer dans un mode d'audit propre à identifier l'état de l'imprimante au moment de la survenance de la panne de connexion USB).

L'ensemble des tests conduits a permis d'identifier une problématique d'alimentation électrique dont l'imprimante subissait les conséquences. Il a alors été aisé de remédier au dysfonctionnement en introduisant dans le robot une alimentation spécifique de l'Asteron.

La solution a été complétée par le recours à un fonctionnement de l'imprimante sous un niveau de puissance électrique renforcée à titre de prévention contre d'éventuels parasites résiduels (l'Asteron dispose en effet de la possibilité de fonctionner sous plusieurs niveaux de puissance électrique paramétrables). De tels parasites pouvaient encore atteindre l'imprimante via l'automate de pilotage du robot.

La solution complémentaire proposée par Axiohm consistant à introduire un dispositif de reconnexion périodique automatisée à partir de l'automate de pilotage du robot (dite de "Watch dog") n'a d'ailleurs pas été nécessaire. En effet, de l'avis du client, le fonctionnement du robot a été définitivement fiabilisé par les deux premières solutions mises en œuvre.

© Copyright 2020 - PERI INFORMATIQUE INDUSTRIES CentralWeb